Parce que l'immobilier devient service...

Des solutions SaaS et IoT au service de la flexibilité des espaces de travail et de l’optimisation des services qui s’y déroulent...


Allianz Z#BRE ses espaces de travail - Tour Neptune à la Défense

Z#BRE est fier d’avoir été retenu par Allianz pour le déploiement du flex office dans le cadre son projet Vivre Allianz 3.0.
 

 


Certaines entreprises en parlent… D'autres le font...

Carrefour Digital Hub au siège de Carrefour à Massy

 

 

Merci Carrefour d’avoir confié à Z#BRE le déploiement du flex Office du Hub Digital.


Quand le Smart Office réduit l'empreinte carbone

Etude comparée de la signalétique à base de papier électronique par rapport à d'autres solutions.

 

 

Etiquette e-Paper 7.4'' vs Tablette LCD

Une étiquette e-ink 7.4’’ embarque 4 piles CR2450 ( PILE CR2450 LITHIUM 3V 620mAh) pour une durée de vie d’environ 4 à 5 ans
Ensuite il faut se souvenir de ses cours d’électricité : P (Watt) heure = U(Volt) x I (Ampère) heure
Ainsi, la consommation coté étiquette, nous avons donc 4 piles de 3 V x 660 mAh= 7,92 Wh pour une période de 4 ans

Une tablette consomme environ 12kWh / an : https://www.greenit.fr/2015/04/16/combien-consomme-une-tablette
Soit une consommation sur 4 ans de: 12 000 Wh x 4 ans soit 48 000 Wh.  Soit 6 060 fois moins pour être précis.

Etiquette e-paper 12.2'' vs un écran d’affichage dynamique professionnel certifié Energy Star

Une étiquette 12.2’’ embarque 6 piles CR2450 ( PILE CR2450 LITHIUM 3V 620mAh) pour une durée de vie d’environ 4 à 5 ans
Ainsi, la consommation d’une étiquette 12,2’’ est de 6 piles de 3 V x 660 mAh= 11,8 Wh pour une période de 4 ans

Les articles suivants indiquent la consommation des écrans labélisés Energy Star (basse consommation)
https://blog.cenareo.com/mettre-en-place-un-affichage-dynamique-responsable-le-materiel
http://www.support.nec-display.com/dl_service/data/display/manual/ME431_ME501_ME551_ME651_manual_FR_v3-2.pdf

Les données constructeur montrent une consommation entre 80Wh et 165Wh selon la taille. Prenons 80Wh.
La consommation annuelle est donc de 80Wh x 24h x 265j soit 700 800Wh/an ou 2 803 0000 Wh pour 4 ans.

Ce type d’écran récent et à faible consommation est : 433 kWh / an donc 1 732 000 Wh sur 4 ans.
Donc le papier électronique consomme donc 237 000 fois moins qu’un écran de nouvelle génération labellisé Energy Star.

Etiquette e-paper 12.2'' vs une feuille de papier A4 imprimée :

Une étiquette 12.2’’ embarque 6 piles CR2450 ( PILE CR2450 LITHIUM 3V 620mAh) pour une durée de vie d’environ 4 à 5 ans
Ainsi, la consommation d’une étiquette 12,2’’ est de 6 piles de 3 V x 660 mAh= 11,8 Wh pour une période de 4 ans

L’article suivant indique la consommation des nouvelles imprimantes (basse consommation)
https://energieplus-lesite.be/concevoir/bureautique/choisir--appareil-par-appareil/choisir-les-photocopieurs/
mentionne :
1. En gestion conventionnelle est de l’ordre de 747 [kWh/an]
2. En gestion basse énergie activée est de l’ordre de 433 [kWh/an].
L’imprimante même en basse énergie : 433 kWh / an donc 1 732 000 Wh sur 4 ans

Donc le papier électronique consomme 146 000 fois moins qu’une imprimante.

Autrement dit… On peut imprimer 146 000 feuille A4 pour retrouver l’énergie consommée par 1 feuille e-ink.

Concernant l’empreinte carbone, je n’ai pas de données sur les tablettes, mais coté papier, on peut évaluer les tonnes de carbones utilisées pour acheminer par bateau le bois nécessaire pour la pâte à papier ou pour déplacer les ramettes de papier (assez lourdes) jusque dans le bureau où elle sera finalement imprimée, mais là… ce serait alourdir la note, surtout que la plus part des papiers finissent incinérés et relâchent le carbone si lentement stocké par les forêts.


Faites bouger les lignes!

Expérimentez les espaces de travail flexibles et intelligents...

Chez Z#BRE, nous facilitons le mode de travail Hybride et permettons aux entreprises d'augmenter leur productivité et de réaliser les économies liées à la réduction des surfaces inutilisées.


Osez le sans fil

Sans fil, nos solutions ont une autonomie supérieure à 4 ans. L'installation en quelques minutes ne nécessite aucuns travaux, donc aucun surcoût ni la première fois ni lorsque vous reconfigurez vos espaces. Vous bénéficiez alors réellement d'espaces de travail flexibles.


Comment les objets connectés peuvent-ils accélérer la reprise d’activité ?

En démontrant que le travail à distance est possible, le confinement imposé ces derniers jours met au défi les Responsables de l’Environnement de Travail :

Organiser les espaces, les ressources et les services pour des utilisateurs en constante mobilité.

Il n’y a pas si longtemps, le nombre de personnes sur site était connu, et les investissements conséquents prévisibles. Aujourd’hui, tout doit devenir flexible et adapté en temps réel.

Placée dans l’environnement de travail au milieu des collaborateurs, la nouvelle génération d’objets intelligents et autonomes facilite la vie des collaborateurs, améliore la productivité et permet de réaliser des économies rapidement en optimisant les espaces.

  • Ils permettent de suivre les usages en temps réel sur le terrain
  • Ils diffusent facilement et rapidement les informations dans toute l'entreprise.
  • Ils remettent les salariés au centre en leur donnant autonomie et la capacité d'interagir.

Depuis plus de 5 ans les solutions développées par Z#BRE offrent aux entreprises la flexibilité dont elles ont besoin pour ajuster leurs espaces et les services aux occupants en fonction de l'usage constaté.

Souvent les entreprises découpent en 3 leurs surfaces :

  1. Celles qu'elles occupent réellement.
  2. Celles qu'elles proposent aux entreprises de leur écosystème (partenaires, fournisseurs, clients...)
  3. Celles qu'elles mettent en commun avec elle et qui permettent d'absorber les pics de charge de chacun.

Et vous ? Comment vos entreprises envisagent elles l'occupation de leurs locaux après la reprise d'activité ?

Côme Pinchart